Publié par : rdegreve | septembre 19, 2010

La Résistance, patrimoine de l’Ariège

A l’occasion des Journées du Patrimoine, l’association « Mémoire, Résistance en Ariège – Solidarité transfrontalière » a organisé des visites guidées dans les cantons de Varilhes et Saverdun.

Connaissant déjà le circuit à pied dans Varilhes, j’ai choisi de suivre les visites guidées en voiture, hier avec Pierre Frayssines à Saverdun et dans les collines environnantes et aujourd’hui avec Olivier Nadouce autour de Varilhes.

Hier, nous étions une dizaine de personnes, plusieurs d’entre elles étant des témoins des événements évoqués par le guide. Il faut particulièrement souligner la présence de M. Saint-Martin, dont le père et la mère ont été tués à Justiniac le 26 juin 1944. Les recherches qu’il a effectuées sont impressionnantes et M. Saint-Martin souhaiterait publier un livre sur la base des résultats de ces recherches.

La visite a commencé à Saverdun, sur la place près de la Poste. M. Frayssines a longuement évoqué la figure du docteur Durin qui habitait une grande maison de brique en face de nous et qui a fondé la résistance à Saverdun, à la suite probablement d’un contact avec Pierre Dumas, adjoint de François Verdier, le chef régional du MUR (Mouvement uni de résistance).

Ensuite, direction Taillebrougues, une ferme dans les collines près de laquelle se trouve un champ qui servit de terrain de largage de parachutes au bénéfice du Corps Franc de la Montagne Noire. La réception, elle, était effectuée par les résistants de Saverdun dirigés par M. Durin.

La stèle en l'honneur des résistants de Saverdun à Taillebourgues

Ci-dessus, la stèle en l’honneur des résistants saverdunois et ci-dessous une vision du site de parachutage.

Le terrain de parachutage Iguane à Taillebourgues (Saverdun)

La particularité de ce site de parachutage était la complicité de l’ensemble des habitants des fermes aux alentours. Cette particularité n’a sans doute pas été étrangère au choix du docteur Durin.

Pour plus de renseignements,  voici un lien utile :

http://www2.ac-toulouse.fr/eco-cycle3-saverdun/dossiers/resistance/resistance1.htm. Parmi plusieurs page, celle sur Taillebrougue et celle sur les massacres de Justiniac nous concernent.

La troisième étape a justement été le petit village de Justiniac. Le 26 juin 1944, 6 personnes y furent tués. Une autre personne arrêtée alors est morte en déportation. La stèle principale porte l’inscription suivante :

« PASSANT , SOUVIENS-TOI…
Ici tombèrent le 26 juin 1944 assassinés par les barbares nazis six braves luttant pour la Libération de la France. »

HONNEUR à

SAINT-MARTIN Josette
SAINT-MARTIN Laurent
ORSINI Joseph Antoine
MAURETTE Pierre
BELBEZE Auguste Henry
GORLIER Louis

Que s’est-il passé à Justiniac ?

Le groupe des participants à la visite devant le château de Justiniac. De face, André Saint-Martin.

Une colonne allemande composé de membres de la division Das Reich surprit au petit matin les occupants du château de Justiniac. Ceux-ci avaient été avertis par plusieurs personnes du danger qui les guettait mais n’ont pas voulu partir. Les circonstances exactes sont assez bien connues maintenant grâce en particulier aux rapports de gendarmerie qui ont pu être consultés par André Saint-Marc et Pierre Frayssines aux Archives de la Gendarmerie qui se trouvent dans la ville du Blanc (Indre).

Le lendemain à la même heure je me trouvais devant la gare de Varilhes. Olivier Nadouce nous accueille. Le public est moins nombreux, mais nous sommes très concentrés sur notre sujet. La visite commence à Rieux-de-Pelleport devant la stèle qui se trouve à côté du Monument aux Morts. Cette stèle constitue un hommage aux 80 Espagnols arrêtés le 22 avril 1943 et les jours suivants dans des chantiers en Ariège, comme par exemple, outre Rieux même, à Aston et à L’Herm. C’est l’occasion pour Olivier Nadouce de décrire l’organisation des Guérilleros en Ariège.

Ensuite, un petit crochet par Verniolles pour une pensée à Herminia Munoz. Il ne doit pas y avoir beaucoup d’écoles primaires portant le nom d’une résistante !

Ecole primaire à Verniolles

Une petite halte dans la même commune, devant une stèle près de Fiches. Après la mort d’un gestapiste lors de l’arrestation à Foix d’un résistant, M. Maurette, les Allemands ont fusillés en représailles trois personnes emprisonnées, Aimé Balussou, Louis Jalabert et Paul Strauss. Une cérémonie se déroule ici tous les ans autour de la date du 20 juin.

La stèle de Fiches (Verniolles)

Dernière étape, le fameux terrain de parachutage appelé Pamplemousse, près du village de Rieucros, en allant vers les crêtes boisées au sud du village. Par rapport à la plaque commémorative, le terrain proprement dit se trouve un peu plus loin.

La plaque de Pamplemousse (Rieucros)

Olivier Nadouce nous montre un conteneur, une sorte de gros bidon utilisé pour les largages et un morceau de toile de parachute (paraît-il qu’il était parfois utilisé pour confectionner des robes pour les femmes !).

Un bidon par terre et un morceau de toile de parachute dans les mains d'Olivier Nadouce

Ensuite, joyeuse surprise, un passant se révèle avoir été maquisard en 1944. Est-ce vraiment un hasard ? A Rieucros, presque tous les jeunes ont été au maquis ! Extraordinaire unanimité peut-être due à la personnalité de notables comme Ernest Giret. Toujours est-il que la conversation devient fort joyeuse (eh oui !) avec les anecdotes racontées par notre interlocuteur improvisé. Il est finalement question de prolonger cette conversation par un entretien en règle pour conserver un témoignage tout à fait intéressant et le confronter aux autres témoignages d’acteurs de ces événements palpitants.

Un maquisard prolixe devant un public attentif, près de la plaque de Pamplemousse

Pour mémoire, le samedi matin et le dimanche matin, des visites à pied étaient organisées à Varilhes, guidées toujours par Olivier Nadouce. Dimanche matin, une quinzaine de personnes avaient répondu présentes.

Quel enseignement tirer de ce week-end de Journée du patrimoine ? Des sites et une mémoire peuvent-ils être constitutif d’un patrimoine ? Sans doute et ces visites ont prouvé leur intérêt intrinsèque.

Mais un problème persiste : on peut déplorer la faible présence de personnes peu concernées au départ par le thème. En revanche, pour ceux déjà intéressés, ce genre de balades guidées sont extrêmement intéressantes et agréables.

Aucun regret donc d’avoir délaissé pour une fois les églises romanes et les châteaux que j’aime tant ! Ces visites guidées de l’association Mémoire, Résistance en Ariège, Solidarité transfrontalière m’ont convaincu et passionné.

Publicités

Responses

  1. Je suis le premier à laisser un commentaire. C’est juste pour dire aux lecteurs de ce billet de ne pas hésiter à laisser un commentaire !
    Renaud

    • Cher Renaud,

      J’ai essayé de te laisser un commentaire sur cet article mais je ne sais pas si tu l’as reçu.
      Les membres de « Mémoire de la Résistance saverdunoise » te remercient pour ton texte si bien écrit que je leur ai lu lors de l’assemblée générale du 19 janvier 2011.

      Bonne année 2011 !

  2. Bonjour,

    Je viens de taper mon nom et prénom dans google et a ma grande surprise je suis tombé sur votre blog que et force m’est d’admettre que je suis pas le seul a m’appeler Renaud Degève. Il est vrai que il n’est pas commun de trouver une personne qui a le même nom et prénom donc par curiosité je souhaiterai que l’on puisse communiquer et savoir d’où vous êtes originaire si nous avons de la famille en commun etc…

    merci d’avance

    en vous remerciant

  3. Bonjour, je voudrais commander le livre de olivier nadouce PAMIERS juillet 1942 la grande rafle.
    Pouvez-vous m’indiquer où je peux m’adresser.
    Véronique BAGARRY
    Librairie Points Communs
    66 Rue Jean Jaurès
    94800 – Villejuif
    Tél/Fax 01.42.11.84.04

    • Bonjour,

      J’ai donné vos coordonnées à Olivier Nadouce, il vous contactera.
      Cordialement

      Renaud Degrève


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :