Publié par : rdegreve | janvier 24, 2011

Sortie toulousaine

Le 12 janvier dernier, journée toulousaine.

Je voulais aller au vernissage de l’exposition « La bataille des Pyrénées » à l’Ostal d’Occitania dont j’ai parlé dans mon dernier message.

Sur la route en direction de la capitale de la République espagnole en exil, une autre affiche attire mon attention, portant en gros les mots « Destins brisés ». Renseignements pris, il s’agit d’une affiche pour une autre exposition, au musée départemental de la Résistance.

Voici le lien vers cette exposition  : http://www.musee-resistance31.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=191&Itemid=256.

Et un fichier pdf à télécharger : http://www.musee-resistance31.fr/images/fichierspdf/fiche%20exposition%20destins%20brises.pdf

Ainsi que le catalogue : http://www.musee-resistance31.fr/images/fichierspdf/cg31_catalogue_expo_destins_brises.pdf

J’ai le temps de foncer Allée des Demoiselles. De quoi s’agit-il ? De tableaux tout à fait intéressants, mais pas foncièrement différents de bien d’autres tableaux de la même époque : figuratifs sans être naïvement réalistes. Pour savoir ce qu’est l’École de Paris, je conseille le site de Nadine Nieszawer. Je cite un court extrait :

« Venus de l’est européen, entre 1905 et 1939. Ils fuyaient l’antisémitisme de leurs pays, cherchant, à Paris une terre d’accueil où leur soif artistique pourrait s’exprimer librement.
Ces peintres  s’installent à Montparnasse, se frottent à l’avant-garde foisonnante de l’époque, recréant un shtetl d’artistes qui se réunis dans les cafés du quartier, et finissent par former ce qu’on appellent l’Ecole de Paris.
Dans les nombreux ouvrages consacrés à l’Ecole de Paris, il est rarement fait état de leur judaïsme. »

Les plus connus de ces peintres (en-dehors des généralissimes Soutine, Kisling, Modigliani et Chagall) se nomment Blondel, Epstein et Krémègne.

Le point commun des artistes ici exposés est que la Seconde guerre mondiale fut pour eux tous une épreuve qui brisa leur carrière – d’où le titre de l’exposition, organisée par le Conseil général de la Haute-Garonne. Le collectionneur Michel Picard, présent, communique aux visiteurs sa passion pour des œuvres qui lui tiennent intensément à coeur.

La rue Malcousinat est une petite rue tout près de la place Esquirol. L’Ostal d’Occitania est un lieu géré par Convergencia Occitana, association regroupant environ 70 associations œuvrant pour l’occitan et la culture occitane.

Et pourtant, cette exposition était bilingue mais pas occitane, ce qui rend témoignage d’une vison détendue de la culture régionale : les textes des panneaux sont rédigés en catalan et en français. En fait, l’exposition a été réalisée par Noemi Riudor, Claude Benet et Annie Rieu-Mias et présentée d’abord à Esterri d’Aneu à l’Ecomuseu de les valls d’Aneu en 2007-2008. Ensuite, elle a voyagé : Sant Julia de Lorda (Andorre), Casa Espana (Toulouse), Maison du chemin de la liberté (Saint-Girons), Médiathèque du canton d’Oust (Seix). Je conseille vivement la lecture du blog sur les réseaux d’évasion à travers les Pyrénées.

Les destins de plusieurs personnalités hors du commun, française, espagnoles, andorranes sont évoqués de manière très suggestive et passionnante.

Le vernissage, inauguré par MM Jean-François Laffont, président de Convergencia Occitania et Jean-Charles Valadier, adjoint au maire de Toulouse, chargé de la langue et de la culture occitane, fut animé par les interventions des organisateurs-créateurs de l’exposition et par les chants d’un groupe d’occitans fort talentueux. Parmi d’autres, j’ai relevé une version occitane de L’Estaca de Lluis Llach.

Bravo et merci, en particulier à Annie Rieu-Mias, dont je recommande encore le blog.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :